mardi 17 octobre 2017

Diplôme Universitaire L'Enfant Adopté 2018



ET AUX PLUS GRANDS AUSSI !

Pas de raison de s’arrêter quand ça marche bien

Juste pour vous annoncer que pour la quatrième année en 2018 le Diplôme Universitaire L’Enfant Adopté aura à nouveau lieu.
On ne change pas une équipe qui gagne et si le programme suit l’évolution des réglementations de l’actualité de l’adoption, et les progrès de la médecine, les grandes lignes restent les mêmes

Il y a toujours quatre sessions, on peut ne s’inscrire qu’à une seule, ou deux ou trois, mais la grande majorité des étudiants fait les quatre sessions pour obtenir le diplôme.

En voici le détail :

Première session 18 et 19 janvier  2018 : L’adopté dans la Société (Responsable et principal enseignant : JV de Monléon)
On parle d’Histoire, d’Anthropologie, mais on explique aussi le cheminement de l’adoption, les démarches, les orphelinats, etc….
Hervé Boéchat vient nous parler des zones d’ombre de l’adoption, qu’il ne faut jamais oublier et Jean-Philippe Pierron, grand philosophe du sujet nous parle du moment adoptif


Deuxième session 1 et 2 février 2018 : La psychologie de l’enfant et l’adolescent adoptés (Responsable et principal enseignant : A Vinay)
Ce sujet semble tellement régnant qu’il fallait une grande spécialiste de l’adoption, de l’attachement pour l’évoquer, on ne pouvait pas trouver mieux qu’Aubeline, ancienne dijonnais, maintenant professeur de psychologie à Angers. De la psychologie concrète, efficace, plus dans l’aide et le soutien que dans l’interprétation abusive. Intervient aussi pour des cas concrets Christine Scarpa, psychologue de la consultation d’adoption de Dijon


Troisième session   15 et 16 mars 2018 : Regards d’adoptés, Regards sur les Adoptés (Responsable et principal enseignant : J PIerron)
Une session entière où un adopté expérimenté choisit son programme pour parler toujours concrètement de l’adoption et avoir un avis réel sur le phénomène.
En plus de Julien, interviennent Céline GIraud, fondatrice et présidente de la Voix des Adoptés, Céline Boyard, très brillante avocate qui nous évoque tous ces « petits  litiges » juridiques, Chang Delaunay , dont l’expérience personnelle reste passionnante.


Quatrième session 5 et 6 avril 2018 : La santé de l’enfant adopté (Responsable et principal enseignant : JV de Monléon)
Je vous parlerai de la santé au sens large, avec de la prévention (comment éviter les échecs dès l’avant adoption), des soins (lors de l’arrivée, dans les suites immédiates ou à l’adolescence). Le discours s’adapte aux compétences du public et n’est pas réservé aux seul médecins.


Conditions d’inscription : il n’y a pas de prérequis, de diplôme exigé pour pouvoir s’inscrire. 

Il faut être soit :
- un professionnel de l’enfance : enseignant, éducateur, psychologue, infirmière, médecin, juriste, etc
- un professionnel de l’adoption : travaillant dans une cellule adoption, une institution ou bénévole (et oui certains bénévoles sont professionnels) dans une OAA, une association d’adoptés ou d’adoptants, etc…

Il faut surtout être motivé, désireux d’en savoir plus sur ce sujet, de chercher à progresser dans sa connaissance sur ‘adoption de manière générale et de ne pas se limiter à son propre secteur de compétences
Si de nombreux parents adoptifs (déjà parents ou en devenir) ont fait ce diplôme il n’est pas ouvert à parents ou futurs parents désireux d’en savoir plus sur le sujet…. il est nécessaire d’avoir un projet professionnel ou associatif.
La sélection se fait sur une lettre de motivations avec un CV.

Côté pratique : pour faciliter les arrivées en train, les cours commencent le jeudi à 9h30 et se finissent le vendredi à 16h30, par contre on finit tard le jeudi soir et on débute tôt le vendredi matin !

Le Gros Plus : j’ai l’impression que les cours sont de qualité, mais un gros intérêt de ce DU est aussi la diversité et la convivialité, chacun vient avec sa formation son histoire, les gens s’expriment plus ou moins, mais les apports de chacun sont vraiment enrichissants.


Un Petit Plus : il est fort probable que les inscrits au DU auront le droit dès 2018 de participer gracieusement à la prochaine Journée Elisabeth Rousseau


Pour en savoir plus : CLIQUEZ ICI

Et pour s'inscrire ou se préinscrire (ça n'engage à rien) C'EST ICI QU(IL FAUT CLIQUER

Conférence le 19 octobre à Beauvais




Je ne sais pas s'il reste des places, mais je vous signale une conférence dans la belle ville (je n'y suis jamais allé, mais je le suppose et le suspecte au moins par sa cathédrale) de BEAUVAIS , le 19 octobre à 19h30

Le thème en sera ADOPTION ET CULTURE

Je vous attends.

Pour en savoir plus c'est là.


dimanche 25 juin 2017

Le Doc a lu pour vous





De quoi ça parle : Une histoire pas si originale d’un couple qui s'aime mais avec des non dits des malentendus, des parcours atypiques, l’homme a un lourd secret, la femme est une ancienne star d’Hollywood qui a organisé sa disparition et fait en sorte qu’on la croit morte. L’action se déroule dans ma région bien aimée du Donegal, mais aussi à Londres, Hollywood, Brooklyn….




Pourquoi j'ai aimé : Parce que c’est un chef d’oeuvre, pas une chef d'oeuvre par l'histoire, la trame, mais un chef d'oeuvre d'écriture. C'est pourquoi que même si ce roman parle peu d’adoption je voulais vous en parler tant c’est une merveille par son style, sa construction, ne le manquez pas !


Et l'adoption dans tout ça : On en parle peu, deux chapitres seulement, où on suit le mal être d’un couple (personnages secondaires du roman)  en mal d’enfant,  puis l'angoisse du premier soir, lors de l’adoption en Chine de leur fille. Avec un message que je conseille souvent : se faire accompagner.

dimanche 18 juin 2017

Echangé ou remboursé... Un service après vente à très long terme






Pas trop de commentaires de ma part devant cette ignominie, juste deux messages, quand on lit cet article  (cliquez là) on se dit que l'agrément c'est quand même bien, pour éviter que trop de gens ne soient pas préparés à l'adoption .... et surtout, surtout que la plénière est indispensable en cas d'adoption internationale !

mardi 13 juin 2017

Journée Elisabeth Rousseau 2 : Encore possible de s'inscrire

La journée s'annonce passionnante, c'est dans dexu jours.

Tout ceux qui veulent encore s'inscrire le peuvent, je viens de découvrir un petit bijou que je ne connaissais pas ou que j'avais oublié pour rendre hommage à la super équipe de la première journée en 2009

Il faut cliquer là

lundi 29 mai 2017

Le programme détaillé de La Journée Elisabeth Rousseau.... il est encore temps de s'inscrire



Deuxième Journée Elisabeth Rousseau
L’enfant à Besoins Spécifiques
Vendredi 16 juin 2017
Faculté de Médecine de Dijon

Programme détaillé et Présentation des intervenants


L’enfant à besoins spécifiques :
Enfant à besoins spécifiques, enfant à particularités ou enfant à risque surajouté… quelqu’une soit le terme de vocabulaire, depuis quelques années ces « EBS » ont envahi le territoire de l’adoption. Mythe ou réalité, danger ou chance pour l’adoption… de multiples spécialistes d’horizons différents vont en débattre pendant une journée

Matin :

Renaissance d’Elisabeth Rousseau - JV de Monléon
Elisabeth Rousseau est sans doute la première adoption internationale qui s’est déroulée en France, cette adoption a eu lieu à Beaune en Bourgogne au moment de la Renaissance. Nous avons voulu donner son nom à ces journées de formation et d’échange sur ce grand sujet
JV de Monléon, anthropologue, écrivain, mais surtout pédiatre a fondé il y a 18 ans au CHU de Dijon, la plus grande consultation d’Europe pour l’accueil et le suivi des enfants adoptés. Il est membre du Conseil National de la Protection de l’Enfance.

Du bébé en bonne santé des années 2000 au « grand » à besoins spécifiques des années 2010 – Etude Comparative – Richard Guillemain
On dit souvent qu’il y a 10 ans, 15 ans, 20 ans on adoptait des bébés en bonne santé, et … depuis on ne peut adopter que des enfants grands et malades. Une étude réalisée au CHU de Dijon permet de comparer de manière claire les enfants des années 2005-06 avec les enfants … les résultats vont amener des surprises.
Richard Guillemain est un jeune pédiatre qui travaille à Mâcon, son sérieux égale sa gentillesse. Cette étude est sa thèse de médecine.


Est-ce que j’ai une tête à besoins spécifiques - Regard d’adopté  Julien Pierron
Est-ce que j’ai une tête à avoir un enfant à besoins spécifiques – Regard d’adoptant Nathalie Parent
Deux conférences en parallèle pour voir comment les adoptés vivent ce qualificatif et les parents adoptifs et futurs parents, ce « risque » d’avoir des enfants différents.
Julien Pierron, touche à tout génial, grand passionné, médecin de famille dans un charmant village viticole, est le vice-président de la Voix des Adoptés
Nathalie Parent, est la présidente nationale de la grande et indispensable association Enfance et Famille d’Adoption, elle dirige cette institution avec fermeté et humanité.
Tous deux sont membres du Conseil National de la Protection de l’Enfance.


Débat : Comment préparer les familles « aux besoins spécifiques » – Anne-Marie Dussol, Gérard Garnier et JV de Monléon, débat animé par Frédéric Huet
Préparer les futurs parents à l’adoption d’un enfant particulier, les aider surtout à appréhender, à accepter tels ou tels facteurs de risques est un travail difficile. Trois expériences différentes seront confrontées, comparées dans le but de s’entraider, de trouver le meilleur moyen d’éclairer les familles … et d’accueillir au mieux les enfants !
Anne-Marie Dussol fut la présidente dynamique et bienveillante d’EFA 21, depuis deux ans, elle anime avec Julien Pierron un atelier de préparation pour les futurs adoptants
Gérard Garnier est le médecin de l’Agence Française de l’Adoption, son ambition est le souci de la prévention et de faire en sorte que les adoptants soient bien préparés pour répondre à l’intérêt supérieur de l’enfant.
Frédéric Huet est un grand passionné, un grand passionné de la pédiatrie, de l’enseignement de la médecine. Il est l’exemple que la précocité et l’hyperactivité ne sont pas toujours une catastrophe. Plus jeune professeur de pédiatrie de France, il est aussi le plus jeune doyen d’une faculté de médecine de France. Il apportera son expérience de « faux naïf » pour animer le débat.


Déjeuner Buffet

Après-midi :

Que penser des dossiers d’origine ? – Pauline Bonniaud
Cette question est souvent posée, quelle est la réalité d’un dossier étranger entre pathologies dissimulées, oubliées, non diagnostiquées mais aussi exagérées. Une étude récente au CHU de Dijon permet d’apporter une réponse scientifique.
Pauline Bonniaud fait aussi partie de cette génération de jeunes pédiatres sérieux, travailleur et passionné par les enfants que nous avons eus la chance de former à Dijon. Cette étude est sa thèse de médecine.


Communications avec les institutions des pays d’origine - Marie-Claude Riot
La réalité du terrain – Suzanne Mathern
Ces deux communications vont permettre de faire comprendre à la fois aux professionnels, mais aussi aux adoptés, adoptants et futurs adoptants, le rôle essentiel des Organismes Agréés pour l’Adoption (OAA). Au niveau institutionnel et aussi au niveau du terrain.
Marie-Claude Riot est la présidente de la Fédération Française des OAA. Elle est membre du Conseil National de la Protection de l’Enfance.
Suzanne Mathern est vice-présidente de l’OAA Les Enfants de l’Espérance, responsable du pôle Inde. Du Kerala au Manipur elle sillonne l’Inde pour rencontrer les enfants apparentés à ses familles et les responsables de leurs orphelinats et entretenir les relations avec les autorités indiennes.


Les réalités du terrain diplomatique (ou perspectives de l’adoption internationale)– Odile Roussel
Il est fort difficile d’imaginer le futur de l’adoption internationale tant on semble avancer sur des sables mouvants, cette conférence pourra nous expliquer quelques situations actuelles et tenter de nous annoncer quel avenir nous attend.
Son excellence Odile Roussel est l’ambassadrice de l’adoption internationale, avec courage et dévouement, elle tente de faire en sorte que l’adoption internationale se passe… et surtout se passe bien. Elle aussi est membre du Conseil National de la Protection de l’Enfance.


Conclusion : L’enfant à besoins spécifiques existe-t-il ? – JV de Monléon
Il sera difficile de conclure une journée aussi riche, mais ce défi sera tenté pour permettre à tous de partir avec des messages importants



La minute de Bernardo – Bernard Tomianka
A plusieurs reprises Bernard Tominaka se permettra d’intervenir. Encore un passionné, passionné de jazz, passionné de Seychelles, passionné d’adoption, passionné de Coco Lopez, et plus encore passionné de Colombie. Avec sa femme Annie (très grande dame, trop vite partie), ils ont œuvré pour les enfants de ce pays facilitant l’accueil de ceux qui ont adopté en France, trouvant des aides pour ceux qui sont restés en Colombie.
Attention l’humour de Bernardo est irrésistible, mais il est aussi très vif et souvent décapant… ça peut piquer !

vendredi 14 avril 2017

Tous à Dijon le 16 juin pour parler d'adoption : des Nouvelles de la JER 2

La Journée Elisabeth Rousseau arrive à grands pas.

Sa page Facebook s'étoffe

Pour ceux qui ne dispose pas du serveur social indispensable, voici les informations qui circulent : 

Elisabeth Rousseau est sans doute, la première adoption internationale réalisée en France, puisque cette petite fille, d'origine suisse a été adoptée en 1634 par une riche famille de Beaune en Bourgogne.
Non loin de là, à la Consultation d'Adoption du CHU de Dijon, us avons décidé de donner le nom de cette petite fille à des journées de formation ouvertes à tous pour toujours mieux partager nos savoirs sur le beau sujet de l'adoption.
Les futurs adoptants apprennent vite à déchiffrer cette petite phrase magique. La santé dans l'adoption occupe depuis quelques années une part prépondérante. D'aucuns prétendent qu'il y a dix ans on adoptait des bébés en bonne santé et qu'actuellement on ne peut qu'adopter des grands qui sont malades !Avec des conférences, des débats, riches de l'expérience de professionnels de terrain, nous tenterons d'aller plus loin pour comprendre les réalités de la santé des enfants proposés pour l'adoption en 2017.
Les futurs adoptants apprennent vite à déchiffrer cette petite phrase magique. 
La santé dans l'adoption occupe depuis quelques années une part prépondérante. D'aucuns prétendent qu'il y a dix ans on adoptait des bébés en bonne santé et qu'actuellement on ne peut qu'adopter des grands qui sont malades !
Avec des conférences, des débats, riches de l'expérience de professionnels de terrain, nous tenterons d'aller plus loin pour comprendre les réalités de la santé des enfants proposés pour l'adoption en 2017.



Après une première journée en janvier 2011, avec l'aide plus qu'efficace de la Jeune Chambre Economique de Dijon, dirigée par Marianne Béarez...
... devant la demande des anciens de L'Attestation Universitaire Accueil et Santé de l'Enfant Adopté et du Diplôme Universitaire L'Enfant Adopté...et le désir de rassembler à nouveau des professionnels de l'enfance, de l'adoption, tous amis, et tous décidés à partager leur savoir, la JER revient sous forme de rencontre à thèmes annuels, en juin 2017, un sujet très médical : le (Fameux) Enfant à Besoins Spécifiques
"Pour les EBS, il faut voir avec les COCA".



Quelques renseignements pratiques

Ce sera ouvert à tous
Mais sur inscription avec une participation... il faut bien payer le buffet et le voyage de nos intervenants ....